Stages de formation en maïeusthésie à Bordeaux

Découvrez et formez-vous à la maïeusthésie, pour mieux communiquer et (s')accompagner !
Les formations en maïeusthésie

Se former à la maïeusthésie en Gironde

La maïeusthésie a été créée par Thierry Tournebise il y a 40 ans. C’est une approche de la communication et de l’accompagnement psychologique.

Se former à la maïeusthésie, c’est vivre un parcours pédagogique innovant au service de l’humain. Cette progression est jalonnée d’apprentissages théoriques, d’expérimentations, d’échanges, d’interactions, de cas pratiques apportés par les stagiaires et le formateur, et surtout de mises en oeuvre qui permettent d’éprouver et d’expérimenter l’état communicant.

Au fur et à mesure de l’intégration et des apprentissages, les stagiaires déploient cette communication thérapeutique dans toutes les dimensions de leur vie : posture professionnelle, famille et proches, communication avec soi-même, etc.

La formation en maïeusthésie répond ainsi à des besoins et des projets variés et complémentaires en fonction des publics :

  • Thérapeutes qui souhaitent intégrer la maïeusthésie dans leur pratique,
  • Professionnels dont l’activité nécessite une communication de qualité et des contacts fréquents avec l’autre (métiers sanitaires et sociaux, enseignement, conseil, relation client, management, commerce, etc.),
  • Projet de reconversion de psycho-praticien en maïeusthésie,
  • Besoin de vivre une communication plus fluide, délicate et pertinente, dans son quotidien personnel et professionnel.

Guillaume Bouquet est formateur et praticien certifié en maïeusthésie

Certification délivrée par Thierry Tournebise, qui a créé la maïeusthésie il y a plus de 40 ans.

Si vous souhaitez plus d’informations sur la formation en maïeusthésie, contactez-moi au 05 35 54 57 72 ou ci-dessous :

Références

Niveau 1 (5 journées)

Le niveau 1 est ouvert à tout public. La participation peut être motivée par des raisons de culture personnelle, ou par des raisons professionnelles.

Tout en étant innovants sur de nombreux points pour les professionnels expérimentés de l’accompagnement, les apports de ce niveau 1 restent accessibles à tous.

Aucun prérequis de connaissances n’est demandé.

 

Objectifs

  • Comprendre l’assertivité avec toutes ses nuances (respect d’autrui et affirmation de soi)
  • Améliorer la qualité de communication, d’écoute et d’aide que l’on peut donner à autrui et aussi s’accorder à soi-même (non vulnérabilité)
  • Comprendre comment identifier les causes réelles des souffrances psychologiques et savoir y remédier
  • Mieux faire face aux situations de communication difficiles
  • Améliorer ses capacités à apporter un soutien psychologique (même en situation lourde) 

Programme de la formation

Apports théoriques :

Structurés et illustrés, les apports théoriques permettent d’accéder à une compréhension des fondements de la communication et de la psychologie (pour soi et pour les autres).

Expérimentations

Des outils pédagogiques spécifiques, simples et progressifs, permettent une approche précise de l’attention, de la qualité de présence, des différentes validations et du guidage non directif, dans le but d’être capable d’accompagner un sujet vers ses propres fondements cognitifs ou existentiels.

Ces outils pédagogiques ne constituent pas des modèles, mais des moyens d’expérimenter les nuances dont on aura besoin dans la phase de mise en œuvre.

Mises en œuvre

De nombreux exemples, du formateur et des participants, ont déjà contribué à l’illustration des apports théoriques. Dans cette partie de “mises en œuvre”, il s’agit d’actions concrètes permettant d’expliciter et de mémoriser les fondements concernant la communication et le fonctionnement de la psyché. Sous forme d’ateliers respectant la valeur et l’intégrité de chacun, les mises en œuvre permettent d’accéder en douceur à une nouvelle qualité d’écoute. Ils permettent d’apprendre à utiliser subtilement le ressenti par lequel on localise les causes des difficultés de communication ou des souffrances psychologiques. Ils montrent comment remédier à ces causes sans les combattre, afin de résoudre en profondeur les difficultés présentes. Dans ces ateliers sont abordées les situations qui intéressent les participants et pour lesquelles ils sont venus.

  • Il peut s’agir de situations déjà rencontrées dans la vie personnelle ou professionnelle, et pour lesquelles le participant souhaite acquérir une compétence (le stagiaire peut choisir une situation impliquante ou non). Celles-ci sont alors mises en œuvre avec, d’une part un stagiaire qui la “joue”, et d’autre part un stagiaire qui “l’accompagne avec le plus de tact possible”, mettant en œuvre ce qui a été acquis dans la session.
  • Il peut aussi s’agir de situations personnelles actuelles (pour ceux qui le souhaitent), où le premier stagiaire ne “joue” pas mais propose sa situation réelle vécue, face à celui qui va l’accompagner.

Ces ateliers se déroulent sous la supervision du formateur.

Acquisitions de fin de stage

  • Connaissances théoriques concernant la communication et la psychologie
  • Vécu concernant plusieurs points-clés
  • Vision différente des interlocuteurs : plus d’acuité concernant de nombreuses situations, tant professionnelles que personnelles, familiales ou sociales.

 

Niveau II (5 journées)

Objectifs

  • Perfectionner l’approche d’écoute, d’accompagnement ou de communication thérapeutique acquise lors d’une première session. Réaliser un niveau de compétence.

  • Mise en œuvre de l’assertivité avec toutes ses nuances (respect d’autrui et affirmation de soi).

  • Accomplir des situations réelles de communication thérapeutique. Expérimenter un travail sur soi, indispensable à la qualité d’écoute d’autrui.

Déroulement

Après le tour de table pédagogique et les quelques apports de nouveautés depuis la dernière session réalisée, la formation se déroule sur deux phases :

 

1. Sur moins de deux journées :

Le formateur (praticien en psychothérapie) propose d’accompagner une personne du groupe le souhaitant. Cet accompagnement est réalisé face au groupe afin que chacun puisse percevoir “en direct”, les méandres de la psyché, ses justesses,  la posture, les verbalisations, le rythme d’un accompagnement en psychothérapie. Il peut se dérouler ainsi au cours des deux premières journées deux ou trois accompagnements, durant chacun moins de 2 h et étant finalisés. Chaque entretien est suivi d’un débriefing didactique pour les participants. Ces entretiens et débriefings sont enregistrés si les “accompagnés” le veulent bien. Ces enregistrements peuvent alors être remis aux stagiaires en fin de session, comme “outils de travail”.

2. Sur les trois journées restantes :

Des entretiens en binômes individuels sont réalisés où l’un est praticien et l’autre patient (traitant exclusivement de sa situation réelle). Le formateur supervise les entretiens, y souligne les éléments fondamentaux, puis permet de boucler les situations inachevées. Aucun participant n’est laissé avec un inconfort latent (ce que permet parfaitement l’approche ici enseignée).

Chaque demi-journée comporte au moins une action en atelier individuel (parfois deux), puis nous réalisons un débriefing en groupe sur ce qui a été  expérimenté et découvert dans chaque atelier. Le contenu du débriefing concerne les éléments didactiques, mais l’histoire révélée en ateliers individuels peut ne pas être révélée en groupe si tel est le souhait des personnes concernées. La notion de respect et de confidentialité est au cœur de notre approche.

Au cours des trois journées, tout le monde passe ainsi plusieurs fois en tant que praticien ou en tant que patient. Les deux pôles sont riches d’enseignements, car tout ce qui est ressenti en tant que patient éclaire le futur praticien sur les subtilités qui font que l’échange se passe bien ou non, sur le fait que le patient accède ou non à ce qui appelle sa conscience au plus profond de lui à travers ses symptômes et manifestations.

La qualité de l’attention, la capacité verbale à énoncer de bonnes questions ou reformulations, la conscience des justesses qui sont chez le patient, et surtout les attitudes et paroles du praticien, font que la situation se déroule de façon fluide ou non. Néanmoins l’aisance verbale ne se place qu’après la session, voire en niveau III, ou même après. La difficulté est de deux types : d’une part de telles formulations sont inhabituelles (elles heurtent parfois même nos logiques antérieures), d’autre part, l’usage fait que parfois les mots font défaut par manque d’habitude pour verbaliser ces phénomènes (parfois quasiment indicibles). Mais la qualité du regard sur autrui (et sur soi-même) se précise, la capacité à commencer un entretien de façon juste  également. Les notions de postures et d’attitudes prennent forme.

L’accent est toujours mis sur le respect, la considération , la confiance, la confidentialité.

Acquisitions en fin de stage

Plus d’assurance. Meilleure mobilisation de ses propres ressources. Acuité accrue quant aux séquences de thérapie auxquelles on assiste. Plus grande capacité d’accompagnement.

libero. leo. luctus sit nec libero felis dapibus Aenean non pulvinar massa